Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)
 Généralitées   caca burlesque   caca scientifique   la culture caca   Divers 

le caca est en chacun de nous

Version  XML 
Recherche


Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?



Scato mais rigolo

--> des conseils!!
Scatologie La scatophilie est la plupart du temps l’aboutissement d’une sexualité complexe. C’est un parcours qui peut passer par le milieu SM et cuir sans que ce soit une constante. C’est un cheminement à travers ses fantasmes, une découverte et une recherche au long cours de son désir et de ses capacités. On peut par exemple n’aimer que voir la merde sans y toucher.
 Soit le jeu consiste à un étalage sur le corps (la fameuse tartine de Nutella), alors on se met dégueulasse, on se barbouille. Soit intervient un désir d’absorption qui est un fantasme très cérébral et nécessite un apprentissage et le dépassement de toutes répulsions. Dans le cas de l’absorption, soit la personne recrache, soit elle ingère complètement les fèces. On peut ne manger que ses propres excréments et pas ceux des autres, et inversement. Certains se font chier directement sur la gueule, ou par terre, ou dans une assiette. Il existe de nombreux risques liés à la merde. Si l’urine est un milieu aseptique, la merde est avant tout des déchets. On y trouve des microbes, des parasites et des virus. Parmi les microbes, on note la présence de colibacilles et de streptocoques ; parmi les parasites, amibes, vers solitaires, oxyures, etc. Les virus ne sont pas en reste avec notamment ceux des hépatites A, B, C, poliomyélite, et bien sûr, tralala, le sida ! De nombreux scat sont d’ailleurs contaminés par l’hépatite C. De plus, certains microbes peuvent être latents chez quelqu’un et être pathogènes pour son partenaire. Il faut donc éviter l’ingestion et les contacts avec les muqueuses, la bouche et les yeux. De plus, les scientifiques supputaient le lien entre fèces et syndrome de Kaposi.
Ecrit par Gugusse l'ami du caca, le Lundi 27 Février 2006, 15:36 dans la rubrique "caca scientifique".


Commentaires :

  Gaadjou
16-03-06
à 19:02

Pas de HIV dans le caca!!!

Petite correction, mais de taille!!

Contrairement à ce qui est affirmé dans l'article, il n'y a pas de présence de virus HIV (ou alors trop infime comme dans la salive ou l'urine) qui risquerait une contamination par les selles. Seule la présence de sang pourrait être un facteur de contamination. Donc les plaisirs scatophiles ne sont pas en soi des facteurs de risque.
Et encore un détail: le sida est une maladie, une conséquence, pas un virus.

post-Ô-porno